Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et soyez informé de nos offres spéciales, des annonces légales, ...







Obtenez instantanément une évaluation du gain potentiel que vous pourriez obtenir en effectuant une contestation de votre dossier de prêt.

 

Type d'emprunt :
Montant du prêt :
Durée du prêt (en mois) : Mois
Taux du prêt (en %) : %

Date du prêt :


Format JJ-MM-AAAA

Nom Prénom :

Téléphone :
Adresse e-mail :

0 €

 

 

 

Nous sommes un cabinet spécialisé dans la contestation des créances bancaires pour les professionnels et particuliers et la recherche de financements à destination de tous les professionnels, artisans, commerçants, profession libérales, agriculteurs, toutes PME – que vous soyez en exercice, créateur ou repreneur.


ReCalcul du TEG et Contestation bancaire


Nous aidons les dirigeants désireux de contester les soldes présentés par leurs banques, surtout pour leur donner les moyens de se défendre contre la mise en œuvre des cautions personnelles, ou tout simplement dans le but de réduire leur passif en vue de présenter un plan de continuation.

Le résultat est que le TEG est incalculable par avance et donc faux dans 99,9% des cas. Cela ouvre la possibilité de recalculer les intérêts au taux légal (qui est de 0,35% pour 2011 et 0.71 pour l'année 2012) l'article L-313 du code du commerce stipule que le Taux Effectif Global "doit être mentionné dans tout écrit constatant un contrat de prêt".


Notre cabinet de conseil financier se consacre à la défense des intérêt des chefs d'entreprises en procédure collective, et tout particulièrement à la renégociation des passifs bancaires. Nous sommes spécialisés dans les calculs des intérêts et des frais prélevés par les banques et en critiquant les TEG (taux effectif global) annoncés, il est possible de contester les créances bancaires, ainsi que les cautions qui garantissent le TEG et intérêts.

 

Nous intervenons aussi pour les entreprises en bonne santé pour défendre les mêmes intérêts et dénoncer les abus bancaires.

 

En savoir plus sur la contestation du TEG